Visite de travail à Luxembourg de Věra Jourová, Vice-présidente de la Commission européenne et Commissaire européenne en charge des valeurs de la transparence

Le ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn, a reçu Věra Jourová, Vice-présidente de la Commission européenne et Commissaire européenne en charge des valeurs de la transparence, le 1er juin 2021 pour une réunion de travail au bâtiment Mansfeld.

©MAEE
(de g. à dr.) Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères et européennes ; Věra Jourová, Vice-présidente de la Commission européenne et Commissaire européenne en charge des valeurs de la transparence

Lors de leur entrevue, le ministre Asselborn et la Commissaire européenne Jourová ont fait le point sur des sujets liés au respect de l'Etat de droit et aux valeurs de l'UE. Dans ce contexte, le ministre des Affaires étrangères et européennes a mis en avant l'importance que le Luxembourg attache à l'application du règlement relatif à un régime général de conditionnalité pour la protection du budget de l'Union. Les deux parties ont également eu un échange sur le dialogue annuel sur l'état de droit et le rapport annuel de la Commission sur la situation de l'état de droit dans l'UE. "Le Luxembourg estime que nous devons rester fermes lorsqu'il s'agit de protéger nos valeurs et nos droits fondamentaux. Nous devons rester crédibles en tant que Union et nous ne pouvons tolérer l'érosion de nos valeurs" a ainsi précisé le ministre Asselborn.

Les discussions ont également porté sur le sujet du Plan d'action européen pour la démocratie. Le chef de la diplomatie luxembourgeoise a mis en exergue l'impact que les nouvelles technologies peuvent avoir sur l'intégrité des campagnes électorales. Le Luxembourg soutient toute initiative qui vise à renforcer la coopération et l'échange entre les Etats membres de l'Union européenne pour lutter contre ce défi. Le ministre a aussi souligné l'importance de l'intégration des volets de la liberté de presse et de la sécurité des journalistes dans le Plan d'action.

Par la suite, l'entrevue a permis d'aborder les aspects institutionnels de la Conférence sur l'avenir de l'Europe.

Enfin, le ministre Asselborn s'est félicité du lancement officiel des travaux du Parquet européen (EPPO), intervenu le même jour. La création du Parquet européen marque l'aboutissement d'un projet phare de l'Union européenne dans le domaine de la justice et de la sécurité et représente une étape décisive vers l'approfondissement de l'espace judiciaire européen.

Le ministre des Affaires étrangères et européennes a réitéré que depuis l'adoption du règlement fondateur du Parquet européen le 12 octobre 2017, le Luxembourg a donné son plein soutien pour l'établissement de cet important organe européen et a assuré la Vice-présidente Jourová du soutien continu du Grand-Duché en ligne avec ses responsabilités comme siège d'institutions européennes et d'organisations internationales.

L'implantation du Parquet européen à Luxembourg consolide la place du Grand-Duché en tant que centre de compétence international en matière de justice.

 

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes

Last update